La dame blanche • Quentin Zuttion

En 2020, j’ai lu pour la première fois Quentin Zuttion avec « Touchées » que j’avais énormément aimé. J’ai eu la belle surprise de recevoir sa nouvelle BD dédicacée dans ma boite aux lettres et je l’en remercie ainsi que la maison d’édition pour ce beau cadeau.

Résumé …

Estelle, trentenaire un peu perdue dans sa vie intime, est infirmière dans une maison de retraite. Dans cet univers professionnel empreint de parties de cartes, de rêves inachevés et de morts solitaires, la jeune femme va tisser des relations particulières avec les résidents, les écouter et appréhender leur souffrance jusqu’à vouloir commettre l’irréparable…

Mon avis …

Je suis toujours sous le charme du travail de Quentin Zuttion, que ce soit par rapport à sa manière d’aborder des thématiques mais aussi à son trait de dessin. Dans cette nouvelle BD, il va s’intéresser aux soignants qui travaillent en maison de retraite, et notamment les infirmières et aides-soignantes qui sont chaque jour au contact des résidents. Ces femmes et ces hommes côtoient la fin de vie, la mémoire qui s’efface, et les chambres qui se vident, encore et encore. Cette BD est un hommage à ces métiers là mais c’est aussi un regard très doux et très humain sur la vieillesse, celle qui est inhérente à la condition même d’être humain, mais que nous avons pourtant tant de mal à voir arriver et à prendre en charge.

 

Le personnage principal de cette BD est Estelle, elle travaille dans une maison de retraite et s’occupe des personnes âgées qui viennent y vivre. Elles les accompagne, leur fait la toilette, leur apporte leurs repas, les divertit et se charge de discuter avec eux, même s’ils ne sont pas toujours très cohérents dans leurs propos. Elle fait face aux familles aussi, celles qui sont absentes, et celles qui viennent rendre visite à un proche, perdues dans leur tristesse, désemparées, ne sachant plus comment se comporter, exprimant de la colère aussi, parfois. Il n’est jamais facile de voir une personne que l’on a aimée disparaitre petit à petit, et ce sont des personnes comme Estelle qui sont au premier plan pour leur apporter autant de joie et d’amour que possible.

Quentin Zuttion raconte la vie en maison de retraite, les journées difficiles, celles où la mort est omniprésente. Il s’attarde aussi sur la psychologie des personnages, et notamment d’Estelle, qui passe son temps à s’occuper des autres mais qui souffre intérieurement, car comment peut-il en être autrement quand on exerce un tel métier ? Par moments, elle se laisse emporter par son attachement pour certains résidents, quitte à enfreindre certaines règles et à outrepasser son rôle de soignante. Elle redonne de la vie, de la beauté, de l’amour et de la joie aux personnes qu’elle côtoie et qui n’ont pour horizon qu’une chambre fermée.

J’ai été vraiment très émue par cette BD et je pense qu’elle parlera à chacun d’entre nous car la thématique nous touche tous, de près ou de loin. En lisant cet ouvrage, on ne peut que s’interroger sur la place de la vieillesse et de la dépendance dans notre société, et sur ces yeux que l’on préfère fermer pour éviter de voir la réalité des choses. Cette BD est un hommage aux Estelle. A ces personnes qui donnent tout ce qu’elles ont pour les autres, simplement pour voir une personne sourire, entre les rides qui parsèment son visage.

Pour résumer …

Quelle sublime BD pour évoquer le rôle indispensable des soignants en maison de retraite, qui côtoient la fin de vie en essayant de la rendre plus douce, quand le reste de la société préfère l’ignorer. Une BD pleine de douceur, de tendresse. A lire absolument.

Ma note : ★★★★★☆
(18/20)

> Acheter la BD (lien affilié)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.