Vérita • Karel Gaultier

J’apprécie beaucoup les éditions Slatkine et c’est donc avec curiosité que je me suis lancée dans ce roman, un thriller qui changeait de mes habitudes de lecture, et qui est sorti en librairie en juin 2022.

Résumé …

Il avance dans l’ombre, dissimule son identité. L’énigmatique lanceur d’alerte Vérita vient semer le trouble dans un ghetto de milliardaires au bord du Léman. Au coeur de ses révélations, un divorce entaché de meurtres et de scandales sexuels, celui de l’oligarque Youri Karatov, roi de l’acier russe. C’est le divorce le plus cher du siècle. Pour dissimuler ses avoirs, l’oligarque a investi dans un version inédite d’une célèbre toile de Picasso, La Crucifixion. Des trafiquants aux financiers, Vérita divulgue les manipulations et connivences autour de ce tableau pour en faire monter les enchères. Des destins basculent, des vanités sont clouées au pilori. Mais qui est Vérita?

Mon avis …

Je lis assez peu sur le monde de l’Art, mais cela m’intéresse de plus en plus. Avec « Vérita », j’ai été plongée dans les coulisses des trafics d’œuvres d’art avec cette histoire inspirée de faits réels, qui se déroule entre Monaco et le Lac Léman, en passant par de nombreux autres lieux. Les transactions d’art génèrent des sommes d’argent folles, et les contrefaçons sont nombreuses. Tout ceci est le coeur même du roman. J’ai beaucoup appris des techniques d’authentification d’œuvres d’art, qui permettent au fil des siècles de se rapprocher d’un peu plus près de la vérité derrière les oeuvres, qui cachent pour la plupart encore beaucoup de mystères. Et si, un jour, un corbeau se mettait à poster anonymement sur internet des rumeurs et accusations à l’encontre d’hommes de pouvoir ? C’est tout un système qui en serait ébranlé, et les services de renseignement vont évidemment s’intéresser à l’affaire.

Le rythme de lecture m’a beaucoup plu car les chapitres sont courts et s’enchainent, ce qui rend le texte vraiment addictif. L’auteur maitrise un suspense efficace et les pages défilent donc forcément à toute vitesse. Les personnages sont également très intéressants, puisque chacun est décrit dans ses caractéristiques même les plus détestables, creusant dans leur psychologie avec beaucoup de détails. L’ombre de Vérita plane sur le roman. Cette personne, dénonciatrice en ligne, ne dévoile pas son identité mais joue un rôle important dans l’intrigue puisqu’il agit dans l’ombre, dévoilant petit à petit de nouvelles révélations, ce qui nous amène à suivre un véritable jeu de piste. Quand les éléments finissent par s’emboiter ensemble pour révéler la vérité, on est forcément surpris par tout ce que l’on n’avait pas vu venir.

Scandale qui éclate, divorce retentissant, mort suspecte, prostitution, paradis fiscaux, arnaques financières. Tous les éléments sont là pour faire de ce roman un thriller captivant. Dans ces jeux de pouvoir et d’argent, j’ai par moments été un peu perdue et ressenti une certaine confusion parmi les différents éléments et personnages de l’histoire. Les lecteurs de polars trouveront quant à eux tout ce qu’ils recherchent à mon avis dans ce texte. Il m’a manqué pour ma part un attachement aux personnages pour que cette lecture m’emporte davantage.

Pour résumer …

Rythme effrené et jeux de pouvoir dans l’univers de l’art : ce roman saura embarquer les passionnées de thriller !

Ma note : ★★★★☆☆
(12/20)

Cet article est sponsorisé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.