La stratégie du hérisson • Jane O’Connor

Sorti en 2019, ce roman est un peu passé inaperçu et n’a bénéficié que de peu de critiques sur les blogs et les réseaux. Je l’avais dans ma PAL depuis un an et j’ai eu très envie de le découvrir, car les avis à l’étranger étaient plutôt bons.

Résumé …

Sylvia Penton vit une existence ordinaire, tournée vers son travail dans une université locale. Le week-end, elle aide dans un sanctuaire pour hérissons, un havre de paix qui lui permet d’échapper quelques heures à une soeur qu’elle aime plus que tout, mais dont les tentatives pour lui trouver un petit ami sont étouffantes. Sylvia cache en fait un secret : elle est amoureuse de son patron, le professeur Lomax, depuis des années et attend patiemment qu’il quitte sa femme. Mais lorsqu’une brillante étudiante attire l’attention du professeur, Sylvia voit ses rêves s’envoler et doit prendre des mesures drastiques. Elle a peut-être vécu toute sa vie comme une somnambule, mais les choses sont sur le point de changer, car il est grand temps de sortir de l’hibernation…

Mon avis …

Si vous cherchez à rencontrer une héroïne agréable et sympathique, passez votre chemin car Sylvia n’est vraiment rien de tout ça. Elle est très particulière et même destabilisante, ce qui n’a pas été sans me rappeler les personnages principaux de Eleanor Oliphant va très bien et J’aime tout ce qui me rappelle que je ne suis pas seule à souffrir sur cette terre. Ce sont des personnages un peu en décalage avec le reste du monde, qui vivent dans leur petite bulle et qui ne ressemblent pas vraiment à toutes les femmes que l’on peut découvrir habituellement dans les romans. Concernant Sylvia, elle a la cinquantaine, vit seule depuis toujours, a pour seul loisir le bénévolat qu’elle effectue au sein d’un refuge pour hérisson et voue une admiration sans limite pour son patron.

Pour elle, cet homme est un Dieu vivant, et elle est d’ailleurs persuadée qu’ils vont prochainement vivre une grande histoire d’amour. Chaque petit signe de la part de ce dernier est donc interprété en ce sens, et chaque minute de ses journées est vécue sous l’angle de sa relation avec lui. Elle essaie de le croiser le plus possible, elle n’attend que les rares moments où ils pourront partager un déjeuner ou une réunion, et surtout, elle essaie de le séduire, tout en essayant de ne pas être trop entreprenante. Si on ressent par moments de l’affection pour Sylvia, il est parfois un peu difficile de réellement l’apprécier. Ses comportements ne sont pas toujours corrects, on a souvent envie de la bousculer un peu, et surtout on sent que derrière cette vie routinière et son obsession amoureuse se cache une femme qui a un gros sentiment d’échec personnel et qui voit, en le bonheur des autres, ses propres déceptions.

J’avoue avoir un peu lutté pour persister dans ma lecture, persuadée que, malgré tout, quelque chose se cachait derrière cette histoire. Je dois dire que j’ai été grandement surprise quand je suis arrivée aux 2/3 du roman. L’autrice m’a complètement baladée en dévoilant des aspects de l’histoire que je n’avais pas du tout vu venir, ce qui a rendu l’héroïne soudainement beaucoup plus attachante et même bouleversante. On assiste à une transformation lente mais assurée de Sylvia qui, telle une fleur, laisse ses pétales éclore finalement. La place donnée aux hérissons dans cette histoire n’est donc pas un hasard et leur présence a été une forme de douceur et de réconfort qui m’a attendrie. Ce genre de romans est quand même une leçon car ils nous poussent à creuser derrière les apparences et à ne pas s’arrêter aux premières impressions. En cela, je vous recommande vraiment cette lecture qui vous fera sortir de votre zone de confort en vous faisant découvrir une héroïne assez antipathique mais qui vous permettra aussi de balayer vos impressions grâce à tout ce que l’on ne voit absolument pas venir au fil de sa lecture.

Pour résumer …

Cette magie de la lecture quand on est surpris au fil des pages, je ne m’en lasserai jamais. Ce roman nous pousse à creuser derrière les apparences et j’ai finalement été très touchée par cette histoire qui peinait pourtant à m’intéresser pendant toute sa première moitié.

Ma note : ★★★★★☆
(15/20)

3 réflexions sur “La stratégie du hérisson • Jane O’Connor

  1. J’avais eu un vrai coup de coeur pour « Eleanor Oliphant va très bien ». Je suis donc intriguée par cette antihéroïne qui lui ressemble un peu.
    C’est d’autant mieux si des éléments de surprise viennent se greffer à l’histoire…
    Merci pour cette découverte!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.