Les enfants perdus de St. Margaret • Emily Gunnis

Ce roman historique inspiré de faits réels me tentait depuis sa sortie, et c’est après un an et demi dans ma bibliothèque que j’ai enfin pris le temps de m’y plonger.

Résumé …

1956. Ivy Jenkins s’apprête à donner naissance à son premier enfant. Mais la société puritaine britannique des années 50 ne lui permettra pas de profiter de ce bonheur. Abandonnée par son amant, répudiée par sa famille, elle est internée de force à St. Margaret, un couvent pour mères célibataires. Très rapidement, l’institution la sépare de son enfant.
2017. Samantha Harper, une jeune journaliste, tombe sur des lettres déchirantes qui révèlent les terribles conditions de détention d’Ivy Jenkins à St. Margaret. Au fil de ses recherches, elle découvre une série de morts suspectes. Alors que le couvent est sur le point d’être démoli, il ne lui reste plus que quelques heures pour faire émerger la vérité. Avant qu’elle ne soit ensevelie à jamais…

Mon avis …

Vous avez sans doute déjà entendu parler de ces couvents pour mères célibataires qui ont émergé il y a quelques décennies et dans lesquels étaient enfermées de jeunes femmes tombées enceintes hors mariage afin que leur bébé leur soit ensuite enlevé. C’est directement de ces lieux que l’autrice a puisé son histoire, racontant les vies brisées sur plusieurs générations. Car elles sont encore nombreuses les femmes aujourd’hui vivantes à vivre avec le poids de la honte, du secret et de la perte d’un être cher, d’un bébé qu’elles n’ont plus jamais revu.

J’ai trouvé que l’autrice avait un vrai don pour nous plonger dans son histoire, car même si j’ai du fractionner ma lecture, j’ai toujours réussi à retrouver un intérêt entier pour ce qu’elle racontait. Je précise toutefois que je pense que ce roman ne peut être apprécié à sa juste valeur que si on évite de trop couper sa lecture et qu’on y plonge sur des plages de lecture assez conséquentes. En effet, les chapitres se croisent, alternant entre plusieurs époques, et de nombreux personnages nous sont décrits, dont les vies sont également différentes mais bel et bien liées. Il est donc vraiment préférable, pour tout comprendre et saisir le sens réel des évènements, d’être complètement immergé dans son intrigue.

Comment ne pas être révolté par les faits relatés par ce roman ? Comment ne pas être profondément ému de voir les sacrifices, les blessures, la torture, l’horreur vécue par ces femmes et ces enfants ? Imaginer que cela a pu se produire est tellement difficile, et pourtant, les faits sont là. Il me semble important d’en parler et de dénoncer ces crimes qui sont pour la plupart restés impunis. L’autrice réussit à créer un puzzle complexe, permettant aussi au lecteur de comprendre comment de tels lieux pouvaient exister, comment de tels agissements étaient rendus possibles, et quelles personnes y étaient vraiment impliquées. Et puis, bien sûr, c’est avec une grande justesse qu’elle nous décrit le personnage de Ivy qui est sans aucun doute celui qui m’a le plus touchée.

Ce roman aurait pu être un coup de coeur, vraiment, car le sujet me bouleverse en lui-même. Il m’a cependant manqué un peu d’émotion au fil de ma lecture, et surtout peut-être un peu moins d’éparpillement entre les différentes générations qui m’ont un peu perdue parfois, rendant le fil difficile à suivre. Je pense que j’aurais sans doute préféré qu’elle s’attarde un peu plus sur un ou deux personnages plutôt que de décrire avec autant d’insistance un panel aussi grand d’individus liés de plus ou moins loin à ce lieu. Elle en fait par moment presque un thriller, dont la lecture est clairement efficace, et dont la surprise est évidente, mais la lectrice que je suis a un peu regretté cela je crois. Il y avait tout dans ce livre pour qu’il soit à mes yeux inoubliable, mais il restera quoi qu’il en soit une excellente lecture, qui m’a d’ailleurs donné très envie de creuser ce sujet avec d’autres oeuvres, pour ne pas oublier ces femmes et enfants aux vies brisées.

Pour résumer …

C’est avec stupeur que l’on découvre les atrocités commises dans des lieux tels que St. Margaret, et les vies détruites. Ce roman est passionnant et plein de surprises, nous emmenant à la découverte de la vérité sur ce lieu mystérieux au fil des générations.

Ma note : ★★★★★☆
(17/20)

> Acheter le roman (lien affilié)

4 réflexions sur “Les enfants perdus de St. Margaret • Emily Gunnis

  1. Tu es certainement la Fée des Livres ! Je ne compte plus le nombre de découvertes livresques fabuleuses grâce à toi 📚📚📚 Cet ouvrage fait partie de mes prochaines lectures… Encore mille mercis d’être là 🙏 Prends bien soin de toi & agréable fin de week-end… 🥰

  2. Encore une jolie chronique!
    Je n’étais pas à convaincre mais ce que tu en dis me conforte dans l’idée que ce livre est fait pour moi☺️
    Ce livre est dans ma wishlist depuis sa sortie mais il va bientôt finir dans ma PAL surtout depuis qu’il est sorti en format poche!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.