Radium Girls • Cy.

Mes thématiques de prédilection, notamment en matière de BD, sont souvent celles qui me font découvrir des aspects méconnus de l’Histoire, et encore plus quand cela touche des femmes. J’ai reçu Radium Girls à Noël et je n’ai pas attendu longtemps pour souhaiter la découvrir.

Résumé …

New Jersey, 1918. Edna Bolz entre comme ouvrière à l’United State Radium Corporation, une usine qui fournit l’armée en montres. Aux côtés de Katherine, Mollie, Albina, Quinta et les autres, elle va apprendre le métier qui consiste à peindre des cadrans à l’aide de la peinture Undark (une substance luminescente très précieuse et très chère) à un rythme constant. Mais bien que la charge de travail soit soutenue, l’ambiance à l’usine est assez bonne. Les filles s’entendent bien et sortent même ensemble le soir. Elles se surnomment les « Ghost Girls » : par jeu, elles se peignent les ongles, les dents ou le visage afin d’éblouir (littéralement) les autres une fois la nuit tombée. Mais elles ignorent que, derrière ses propriétés étonnantes, le Radium, cette substance qu’elles manipulent toute la journée et avec laquelle elles jouent, est en réalité mortelle. Et alors que certaines d’entre elles commencent à souffrir d’anémie, de fractures voire de tumeur, des voix s’élèvent pour comprendre. D’autres, pour étouffer l’affaire…

Mon avis …

Avant de débuter cette BD, je n’avais absolument jamais entendu parler des Radium Girls, et pourtant, leur combat a marqué leur époque et également l’Histoire, mais comme tant d’autres femmes avant elles, leur nom a été oublié avec les années. Je suis toujours très contente de découvrir de nouveaux destins de femmes, et comme toujours, j’ai été faire quelques recherches ensuite pour en apprendre encore davantage à leur sujet.

Dans « Radium Girls », nous découvrons des ouvrières d’une usine dont la mission principale est de peindre des cadrans à l’aide de Radium. Ce qu’elles ignorent, c’est que chaque jour elles empoisonnent davantage leur corps, de manière indélébile. Leur destin est tragique, et cela est d’autant plus mis en lumière par Cy. qui les décrit comme les jeunes femmes qu’elles étaient, pleines de vie, ayant soif de rencontres, de liberté, d’amusement. Mais la maladie va rapidement les rattraper, et avec elle un long combat qu’elles vont devoir mener.

Elles veulent dénoncer le préjudice qu’elles ont subi et qu’elles subissent encore, afin de faire payer ces personnes qui savaient mais qui les ont délibérément mises en danger, dans des objectifs de productivité. Seulement, à cette époque, les femmes peinent à être entendues, ayant tout juste acquis le droit de vote. Malgré leur état de santé qui diminue chaque jour davantage, elles vont ensemble se battre pour faire entendre leur voix.

Cette BD était vraiment très intéressante car elle nous fait découvrir une époque mais surtout cette histoire assez terrible des Radium Girls. Par leur combat, elles ont fait progresser la loi pour que les ouvrières soient mieux protégées et pour que la santé soit la priorité, et en cela, il faut se souvenir d’elle. J’ai été charmée par le trait de Cy., par ses dessins entièrement faits aux crayons de couleur, et par les couleurs qui nous envoutent. Je vous recommande cette BD que j’ai adorée !

Pour résumer …

Les Radium Girls ont été oubliées par l’Histoire, mais leur destin est terrible et leur combat important. Cy. nous offre une merveilleuse mise en lumière de cette histoire qui est la leur avec cette BD qui fut un gros coup de coeur.

Ma note : ★★★★★★
(20/20)

6 réflexions sur “Radium Girls • Cy.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.