La commode aux tiroirs de couleurs • Véronique Grisseaux, Amélie Causse, Winoc et Olivia Ruiz

Le roman d’Olivia Ruiz a fait beaucoup parler de lui à sa sortie, et si je ne l’ai pas lu, j’ai cependant été intriguée par son adaptation en BD. C’est par ce biais que j’ai choisi de me plonger dans l’histoire d’Olivia Ruiz.

Résumé …

« Parce que c’est ça que je veux que tu retiennes. Nos couleurs. Chaudes, franches. Je veux que ces femmes si différentes, si vivantes, si complexes qui composent ton arbre généalogique puissent t’inspirer et t’aider à savoir qui tu es, le fruit de quels voyages et de quelles passions. » À la mort de Rita, surnommée « l’Abuela », sa petite-fille hérite de l’intrigante commode qui avait jadis nourri toute sa curiosité et son imagination enfantines. Le temps d’une nuit, ouvrant ses dix tiroirs, elle découvre les secrets qui ont scellé le destin de plusieurs générations de femmes, entre l’Espagne et la France, de la dictature franquiste à nos jours.

Mon avis …

En lisant cette BD, je me suis rendue compte que ce roman était en réalité tout à fait mon style de lecture. J’ai été très émue par l’histoire et j’imagine donc que la lecture du roman doit être encore plus poignante. L’autrice évoque les secrets de famille et l’exil, par le biais de cette famille qui a du fuir l’Espagne lors de la dictature. Génération après génération, les femmes de cette famille se transmettent une commode, contenant dans chacun de ses tiroirs, des morceaux de la vie de celles qui l’ont précédée. La symbolique est forte, et quand Rita va découvrir ce que ces tiroirs renferment, c’est alors toute l’histoire des femmes de sa famille qui va s’ouvrir à elle.

J’ai profondément aimé cette lecture et ce qu’elle raconte. Chaque famille cache son lot de souffrances, de secrets, de sacrifices, et les femmes de cette famille ne font pas exception. Chacune a tracé son chemin, parfois à contre-courant, pour tenter de trouver le bonheur et de rester fidèle à son héritage. Mais il est parfois difficile de se construire quand la guerre nous a privé de ceux qui nous sont chers.

Les dessins m’ont beaucoup plu, et la construction de l’histoire lui donne beaucoup de puissance. J’ai vraiment adoré ma lecture, qui m’a donné envie de me plonger dans ce roman, et qui, j’imagine, lui rend un très bel hommage.

Pour résumer …

Cette adaptation BD du roman d’Olivia Ruiz m’a totalement charmée en racontant l’exil, la transmission et la force des femmes malgré les épreuves.

Ma note : ★★★★★☆
(17/20)

Une réflexion sur “La commode aux tiroirs de couleurs • Véronique Grisseaux, Amélie Causse, Winoc et Olivia Ruiz

  1. Je n’ai pas encore eu l’occasion de le lire mais comme cette histoire me rappelle étrangement l’héritage de mes grands-parents paternel, je vais peut-être me hâter…
    Je réitère mes vœux pour les fêtes de fin d’année et te souhaite encore un JOYEUX NOËL !
    Douces pensées d’Alsace parfumées à la cannelle…
    🌬💞🎄🌟🎁🧸🎶🎅🎀🕊

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.