Mamma Maria • Serena Giuliano

En 2019, j’ai découvert Serena Giuliano avec « Ciao Bella » que j’avais écouté en livre audio. J’avais très envie de relire un autre roman de l’autrice et j’ai donc emmené « Mamma Maria » dans mes valises lors de mes vacances dans le sud de la France.

Résumé …

Au Mamma Maria, ce bar du sud de l’Italie, il y a toujours quelqu’un. Il y a ceux qui viennent tuer le temps qu’il leur reste avant que le temps ne les tue. Il y a les enfants qui rêvent devant le comptoir à glaces. Il y a les « trop pressés » qui passent juste pour un café, bu debout au comptoir, parce qu’ils se poseront, malgré tout, toujours quelques minutes chez Maria. Et, il y a les ados qui sirotent un soda, les joueurs de scopa, le curé. Chez Maria, On vient chercher du réconfort et de la bonne humeur. On vient échanger quelques mots, partager un apéro, esquiver la solitude. Et il y a aussi Sofia qui, depuis la terrasse face à la mer, traduit des romans et essaie de ne pas trop penser à la vie parisienne qu’elle vient de quitter. Maria mène tout ce petit monde à la baguette, râle beaucoup. C’est la mamma de tout ce petit village tranquille. Tranquille jusqu’au jour où…

Mon avis …

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman qui possède d’ailleurs un rythme très efficace en raison de ses petits chapitres. Serena Giuliano nous emmène pour un voyage en Italie, sur la Côte Amalfitaine, un lieu d’une beauté si particulière qu’elle aime tant. Ce roman est donc avant tout un voyage et un dépaysement complet, car il respire l’Italie et ses petits villages. Le bar « Mamma Maria » est un concentré de vie dans le petit village où il se trouve. Tout le monde s’y rejoint, on y parle fort, on s’amuse et on réinvente le monde autour de Maria, sa propriétaire.

Il y a aussi Sofia, qui revient au village après une déception amoureuse, et c’est en alternance de chapitres que cette histoire nous est racontée. J’ai été surprise par la thématique du roman qui arrive rapidement et qui apporte une certaine profondeur à l’histoire. L’autrice s’inspire du climat politique du pays pour en faire un roman politiquement engagé, et c’est vraiment un aspect du livre qui m’a énormément touchée.

J’ai un peu moins été convaincue par certains personnages secondaires comme Benoit et Jérôme qui n’ont selon moi pas suffisamment été développés. J’ai eu le sentiment qu’ils n’apportaient rien au livre, car ils étaient traités un peu trop rapidement et en surface. C’est, je pense, le seul petit aspect négatif du roman, sa rapidité dans l’ensemble, qui fait que le livre ne nous marque peut-être pas autant qu’il aurait pu. J’ai quand même vécu de très belles émotions avec ce roman, et j’ai aimé découvrir ces personnages attachants. Surtout, « Mamma Maria » m’a permis de voyager, et c’est cet amour pour l’Italie qui transpire des pages qui rend cette lecture assez magique en soi.

Pour résumer …

Un voyage en Italie et des personnages terriblement attachants qui font de ce livre une belle aventure humaine, portée aussi par des thématiques fortes et engagées qui m’ont évidemment beaucoup touchée.

Ma note : ★★★★★☆
(16/20)

Une réflexion sur “Mamma Maria • Serena Giuliano

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.