Échange : Loft londonien contre cottage bucolique • Beth O’Leary

L’année dernière, j’ai découvert Beth O’Leary avec « A moi la nuit, toi le jour » que j’avais absolument adoré. J’étais donc ravie d’apprendre la traduction d’un autre de ses romans et je remercie les éditions Hugo pour cet envoi.

Résumé …

Leena Cotton est épuisée. Ce n’est pas elle qui le pense, c’est son corps qui le lui dit. Son burn-out explosif en plein milieu d’une réunion capitale parle à sa place. Pour la peine, son employeur lui impose deux mois de congés qu’elle ira passer – en traînant les pieds – dans le cottage de sa grand-mère, à la campagne. Elle aurait encore préféré mourir de surmenage que d’ennui… Eileen Cotton a pris une décision : puisque son époux de toute une vie l’a quittée du jour au lendemain, elle a désormais le droit de vivre pour elle-même. Et pourquoi pas même… vivre une relation charnelle passionnée, à 80 ans ? Mais dans son petit village du Yorkshire, les candidats au poste d’amant ne sont pas légion… Un problème ? Une solution ! La grand-mère et la petite-fille n’ont qu’à échanger leurs vies. Eileen ira habiter dans la colocation de Leena à Londres, où les beaux messieurs pullulent, tandis que Leena a pour mission de se reposer à la campagne et… de régler tous les problèmes qu’elle avait tenté jusqu’ici de mettre sous le tapis. Avec quelques conseils pour apprivoiser la trépidante capitale d’un côté, et un ou deux trucs pour gérer les voisins intrusifs (ou excessivement séduisants) de l’autre, les aventurières devraient s’en sortir… N’est-ce pas ?

Mon avis …

Les romans de Beth O’Leary ont quelque chose de doux, de réconfortant et comportent ce qu’il faut d’humour et de tendresse pour nous divertir tout au long de notre lecture. J’ai été amusée dès le départ par le sujet du livre et par ce changement de vie que vont décider Leena et sa mamie, à savoir inverser leurs maisons pour découvrir un quotidien différent du leur, et peut-être trouver l’épanouissement qui leur manque. Cela ne se fait pas facilement, évidemment, car pour l’une comme pour l’autre, c’est tous leurs repères qui vont donc disparaître et qu’elles vont devoir réinventer. Elles vont toutes les deux beaucoup apprendre à la fois sur elles-mêmes mais aussi sur les autres. Elles vont découvrir que les apparences sont souvent trompeuses, et ouvrir en même temps leur esprit à d’autres modes de vie. Sous des airs souvent légers, Beth O’Leary aborde des thématiques plus profondes comme le deuil, et nous offre un roman touchant par bien des aspects.

Les deux femmes de ce roman sont extrêmement attachantes, et l’autrice prend le temps de nous dévoiler les personnalités de chacune. J’ai aimé leur grain de folie, leur détermination mais aussi leur fragilité. Elles sont la preuve même que l’âge n’a pas réellement d’importance, et que l’on peut vivre sa vie comme on l’entend, quelle que soit la période de sa vie dans laquelle on se trouve. Autour d’elles gravitent de nombreux personnages secondaires tous plus drôles les uns que les autres, et ils contribuent tous à faire de ce roman une petite bulle dans laquelle on se sent bien. En cela, la couverture du roman est très révélatrice de ce que l’on va trouver à l’intérieur.

Même si le sujet est drôle et peu commun, j’ai trouvé ce livre assez classique dans son intrigue et dans son histoire. J’ai eu l’impression d’avoir déjà lu ce que contient ce roman, dans la plupart de ses aspects, et il m’a manqué une originalité que j’avais par ailleurs trouvée dans son roman précédent. J’ai ressenti de ce fait quelques longueurs et un petit manque d’intérêt qui a fait traîner ma lecture. J’aurais aimé un petit quelque chose en plus qui aurait permis au roman d’avoir un peu plus de rythme et qui m’aurait davantage intéressée sur la durée. Malgré cela, ce fut une jolie lecture, qui sera loin d’être inoubliable mais qui m’aura tout de même divertie. En arrivant à la fin du livre, on réalise aussi à quel point on s’est attaché à ses personnages, et combien ils nous manqueront. Surtout, on comprend quel était le véritable sens de cette histoire, et pourquoi ce qui n’était qu’un échange de vie amusant entre ces deux femmes était en réalité vital pour se reconstruire, alors même qu’elles étaient brisées par la vie. C’est, je crois, cela qui fait la beauté du roman.

Pour résumer …

Beth O’Leary me divertit toujours avec ses jolies histoires amusantes et ses personnages attachants. J’ai trouvé ce roman assez classique dans son histoire, avec quelques longueurs également. Il est toutefois plus profond qu’il n’en a l’air et j’ai passé un beau moment en compagnie de ses deux héroïnes et de leur grain de folie, et de tous les personnages très attachants du roman.

Ma note : ★★★★★☆
(16/20)

Une réflexion sur “Échange : Loft londonien contre cottage bucolique • Beth O’Leary

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.