Parutions littéraires • Mars 2021

Comme chaque mois, je vous propose une petite sélection de parutions en grand format prévues pour le mois en cours. Voici les titres du mois de mars qui m’intéressent le plus. Ce mois de mars s’annonce d’ailleurs très prometteur avec le retour d’auteurs que j’adore et également des titres qui semblent incroyables !

03 mars 2021 : Femmes en colère, de Mathieu Menegaux (Grasset)

Cour d’Assises de Rennes, juin 2020, fin des débats (auxquels le lecteur n’a pas assisté) : le président invite les jurés à se retirer pour rejoindre la salle des délibérations. Ils tiennent entre leurs mains le sort d’une femme, Mathilde Collignon. Qu’a-t-elle fait ? Doit-on se fier à ce que nous apprennent les délibérations à huit-clos, ou à ce que révèle le journal que rédige la prévenue qui attend le prononcé du jugement ? Accusée de s’être vengée de manière barbare de deux hommes ayant abusé d’elle dans des circonstances très particulières, Mathilde Collignon ne clame pas son innocence, mais réclame justice. Son acte a été commenté dans le monde entier et son procès est au coeur de toutes les polémiques et de toutes les passions. Trois magistrats et six jurés populaires sont appelés à trancher. Doivent-ils faire preuve de clémence ou de sévérité ? Vont-ils privilégier la punition, au nom des principes, ou le pardon, au nom de l’humanité ? Avoir été victime justifie-t-il de devenir bourreau ? Nous plongeons en apnée dans cette salle des délibérations d’un jury de cour d’assises.

03 mars 2021 : La Divine comédie de nos vies, de Gavin’s Ruiz (Albin Michel)

« Une seule chose est sure : j’aurais dû dire stop avant. Avoir le courage de parler. Sans le savoir, ma femme et son amant m’ont fait le plus beau cadeau du monde. »

04 mars 2021 : Home Body, de Rupi Kaur (NiL)

Après s’être sentis déconnectés pendant si longtemps mon esprit et mon corps finissent par se retrouver – home body Après ses best-sellers lait et miel et le soleil et ses fleurs, rupi kaur revient avec un troisième recueil de poésie. A la fois sombre et lumineux, home body célèbre l’acceptation de soi, le corps, la féminité, et délivre un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés.

04 mars 2021 : Le vallon des lucioles, de Isla Morley (Seuil)

1937, Kentucky.Ckay Havens et Ulys Massey, deux jeunes photographe et journaliste, sont envoyés dans le cadre du New Deal réaliser un reportage sur un coin reculé des Appalaches. Dès leur arrivée, les habitants du village les mettent en garde sur une étrange famille qui vit au coeur de la forêt. Il n en faut pas plus pour qu’ils partent à leur rencontre, dans l’espoir de trouver un sujet passionnant. Ce qu’ils découvrent va transformer à jamais la vie de Clay et stupéfier le pays entier. À travers l’objectif de son appareil, se dévoile une jeune femme splendide, Jubilee Buford, dont la peau teintée d un bleu prononcé le fascine et le trouble.
Leur histoire sera émaillée de passion, de violence, de discorde dans une société américaine en proie au racisme et aux préjugés.

04 mars 2021 : Les enfants sont rois, de Delphine de Vigan (Gallimard)

« La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s’étonna de l’autorité qui émanait d’une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l’obscurité.  » On dirait une enfant « , pensa la première, « elle ressemble à une poupée », songea la seconde. Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire ». A travers l’histoire de deux femmes aux destins contraires, Les enfants sont rois explore les dérives d’une époque où l’on ne vit que pour être vu. Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s’expose et se vend, jusqu’au bonheur familial.

04 mars 2021 : Sous un ciel d’or, de Laura Wood (Pocket Jeunesse)

1920. Lou, dix-sept ans, vit dans une ferme des Cornouailles. Elle est fascinée par la magnifique demeure des Cardew, vide depuis des années. Écrivaine en herbe, elle y passe des après-midi seule, en cachette, à lire et à se rêver membre de la prestigieuse famille qu’elle épie dans les revues mondaines. Quand, à la faveur de l’été, les propriétaires investissent les lieux, Lou est soudain transportée dans le monde luxueux et pétillant de l’aristocratie anglaise. Au centre, un frère et une soeur époustouflants, dont elle devient de plus en plus proche. Tandis qu’un amour inattendu s’éveille en elle, Lou découvre que le champagne, le jazz et le charleston cachent de sombres secrets.

04 mars 2021 : La route des Lucioles, de Kristin Hannah (Michel Lafon)

Dès leur rencontre, durant l’été 1974, Tully Hart et Kate Mularkey nouent une amitié sans faille. Malgré leurs différences, les deux adolescentes de la route des Lucioles deviennent inséparables. Ensemble, elles traversent les décennies à la poursuite de leurs rêves de carrière et de famille, partagent leurs joies, affrontent les affres de la jalousie, de la colère, du ressentiment aussi… Durant plus de trente ans, elles s’éloignent sans jamais se séparer, restant l’une pour l’autre d’un soutien indéfectible. Jusqu’à ce qu’une fracture, une trahison intime, éprouve réellement le pacte qui les lie :  » meilleures amies pour la vie « .

04 mars 2021 : Retour à Whistle Stop, de Fannie Flagg (Cherche-Midi)

La suite tant attendue de Beignets de Tomates Vertes Bud a grandi dans la petite ville ferroviaire de Whistle Stop, Alabama, avec sa mère Ruth et sa tante Idgie – incontrôlable pétroleuse. Ensemble, elles ont tenu le fameux Whistle Stop Café, connu dans le monde entier pour ses succulents beignets de tomates vertes. Hélas, tout a une fin. La gare a fermé, Whistle Stop est devenue une ville-fantôme. Il n’en est resté que des bâtiments condamnés et le souvenir diffus d’un bonheur enfui. Malgré tout, Bud décide d’y accomplir un dernier voyage afin de revoir l’endroit où il fut si heureux. Chemin faisant, il va se faire de nouveaux amis, apprendre des choses surprenantes sur les gens qu’il a connus et dont il croyait tout savoir. Surtout, il va déclencher une série d’événements qui vont changer non seulement sa vie, mais aussi celle de ses proches. Avec, en arrière-plan, cette question : ce que nous prenons pour des coïncidences en sont-elles réellement ? Tout aussi réconfortant, inspirant et enchanteur que Beignets de tomates vertes, Retour à Whistle Stop est une ode à la vie et à la magie du quotidien.

09 mars 2021 : Grandir un peu, de Julien Rampin (Charleston)

«Vieille dame un peu loufoque loue appartement meublé à dame de bonne compagnie. Loyer modéré contre menus services.» Il suffit parfois d’une petite annonce dans un journal pour faire basculer une vie. Dans le sud de la France, Jeanne Jambon, jeune femme peu sûre d’elle, décide sur un coup de tête de fuir une existence qui ne lui ressemble pas. Elle va trouver refuge auprès de Raymonde, une vieille dame fantasque et rebelle et de son petit-fils, Lucas, garçon solaire, beau comme un astre. Tous les trois vont alors tenter de s’apprivoiser et vivre une parenthèse enchantée, à l’abri du monde, et apprendre les uns des autres. Jusqu’au jour où la vie va finir par les rattraper et les obliger à grandir un peu… Un roman sur la différence, les regrets et le temps qui passe, lorsque l’enfant qui sommeille en chacun de nous décide de revenir à la surface.

11 mars 2021 : Les chemins de la liberté, de Lisa Wingate (Les Escales)

La quête bouleversante de trois jeunes filles que tout sépare dans le sud des Etats-Unis ravagé par la guerre de Sécession. Louisiane, 1875 : Hannie, ancienne esclave, se retrouve malgré elle à faire la route avec Lavinia, son ancienne maîtresse, héritière ruinée d’une plantation, et Juneau Jane, la demi-soeur de Lavinia, fille d’une célèbre courtisane de La Nouvelle-Orléans. Chacune cherche le même homme, mais pour des raisons différentes. C’est au péril de leur vie qu’elles se lancent dans une épopée dangereuse à travers les Etats du Sud. Au bout du chemin, Hannie nourrit le secret espoir de retrouver les membres de sa famille dont elle a été séparée avant la fin de l’esclavage. Louisiane, 1987 : Pour Benedetta Silva, devenir professeure dans un collège rural semble la meilleure idée pour rembourser ses prêts étudiants. Mais les habitants de la ville d’Augustine se méfient des intrus et Benny peine à trouver sa place. Les Chemins de la liberté dévoile des événements historiques méconnus : après la guerre de Sécession, les anciens esclaves ont fait paraître des avis de recherche dans les journaux des Etats du Sud pour retrouver les membres de leur famille.

17 mars 2021 : Dahlia, de Delphine Bertholon (Flammarion)

Début des années 1990, dans le sud de la France. Lettie, quatorze ans, vit avec sa mère dans un mobile home et brûle secrètement d’être quelqu’un d’autre. Quand survient Dahlia, une fille un peu étrange, une ardente amitié se noue entre ces adolescentes que tout semble opposer. Dahlia a deux jeunes frères, des parents généreux, et Lettie voit dans le père de son amie l’homme idéal, celui qui lui a toujours manqué. Chacune envie l’autre ; qui sa tranquillité, qui sa famille joyeuse. Mais le jour où Dahlia lui confie un secret inavouable, Lettie ne parvient pas à le garder. La famille de son amie vole en éclats. Au milieu du chaos, le doute : et si Dahlia avait menti ? Delphine Bertholon explore le lien ambigu entre adolescence et vérité, et les frontières floues qui nous séparent du passé.

25 mars 2021 : La Datcha, d’Agnès Martin-Lugand (Michel Lafon)

« L’homme venait de me déposer dans un décor de rêve, dont je n’aurais même pas soupçonné l’existence. L’hôtel en lui-même était imposant, majestueux ; les pierres, les grands volets, les immenses platanes tout autour de la cour, la fontaine couverte de mousse qui lui conférait un aspect féerique. Je ne tiendrais pas deux jours, je n’étais pas à ma place. Devais-je fuir immédiatement, retrouver ma vie d’errance dont je connaissais les codes, où je savais comment survivre, ou bien rester et tenter ma chance dans ce monde inconnu, étranger, mais qui exerçait sur moi une attraction aussi soudaine qu’incontrôlable ? »

25 mars 2021 : La librairie de la seconde chance, de Jackie Fraser (Prisma)

Thea Mottram passe le pire mois de sa vie. Elle a été licenciée de son bureau sans préavis. Et pour ne rien arranger son mari, avec qui elle est mariée depuis près de vingt ans, décide de la quitter pour une de ses amies ! Désemparée et complètement perdue, Thea est au fond du gouffre. Aussi, lorsqu’elle apprend le décès d’un grand-oncle lointain en Écosse, qui lui a laissé sa maison et une importante collection de livres anciens, elle décide de quitter le Sussex pour quelques semaines. S’enfuir dans une petite ville côtière où personne ne la connaît semble être exactement ce dont elle a besoin. Presque instantanément, Thea s’éprend de ce cottage pittoresque. Les habitants de la Baldochrie voisine sont tout aussi chaleureux, excentriques et accueillants. La seule personne qui se montre distante est Edward Maltravers, le propriétaire de la librairie, à qui elle espère vendre la collection de romans anciens de son grand-oncle. Son attitude bourrue et sa beauté exaspérante mettent à l’épreuve la patience de Thea. Mais ces chamailleries avec Edward s’avèrent étrangement rafraîchissantes et excitantes, amenant Thea à développer des sentiments qu’elle n’avait pas ressentis depuis longtemps.

31 mars 2021 : Le tourbillon de la vie, d’Aurélie Valognes (Mazarine)

Le temps d’un été, Arthur et son petit-fils rattrapent les années perdues. Plus de 60 ans les séparent, mais ensemble ils vont partager les souvenirs de l’un et les rêves de l’autre. Le bonheur serait total si Arthur ne portait pas un lourd secret. Un roman sur le temps qui passe, la transmission et les plaisirs simples qui font le sel de la vie.

Certains de ces titres vous tentent-ils ?

9 réflexions sur “Parutions littéraires • Mars 2021

  1. Bonjour ^_^ C’est vraiment très compliqué de n’en choisir que deux ou trois mais si je pouvais je prendrais « La datcha » parce que j’adore sa plume, « Grandir un peu » pour soutenir Julien avec qui j’ai eu l’occasion d’échanger quelquefois sur Instagram et « Dahlia » car je n’ai encore jamais lu Delphine Bertholon. Mille mercis pour cette jolie présentation et belle journée à toi ☼

  2. Beaucoup me tentent dans cette liste… je suis en général très friande des livres qui paraissent au printemps, je trouve qu’on y trouve plein de pépites !
    Dès jeudi, je jette mon dévolu sur le nouveau roman de Delphine de Vigan, j’ai toujours hâte de la retrouver !

  3. Des découvertes grâce à toi. Merci. Je n’aurais certainement pas été chercher toute seule ces 2 titres qui me tente bien… »le ballon des lucioles » « sous le ciel d’or » je ne connais pas du tout les autrices mais les résumés me donnent envie de les lire.

  4. Rectification…mon correcteur🙃😴je n’aurais certainement pas été cherché…ces 2 titres qui me tentent…. »le vallon des lucioles »…allez au lit….je fais trop de fautes…..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.