L’amant • Kan Takahama

Vous l’aurez sans doute compris au titre, cette BD est une adaptation graphique du roman de Marguerite Duras. Une autrice dont j’ai bien entendu très souvent entendu parler mais que je n’ai encore jamais lue. Découvrir son oeuvre à travers la BD m’a donc intriguée et j’ai emprunté cet ouvrage à la médiathèque.

Résumé …

La narratrice, c’est l’autrice elle-même. Elle a 15 ans et vit en Indochine avec sa mère, veuve et ses deux frères. Pensionnaire dans un lycée pour étudier les mathématiques, elle ne rêve que de devenir écrivain. Sur le bac qui traverse le fleuve séparant son lycée de sa pension, elle fait la connaissance d’un riche chinois. Ils tombent éperdument amoureux et commencent une relation faite d’amour et d’argent qui durera un an et demi durant lequel ils se verront régulièrement. Marguerite devra faire face à la honte, la peur, la jalousie et parvenir à trouver sa place au sein d’une famille où il est difficile de s’imposer.

Mon avis …

Ce roman est autobiographique, et j’ai plongé dans cette histoire avec une grande facilité grâce aux dessins. L’auteur écrit habituellement des mangas, et les couleurs choisies pour illustrer ses dessins m’ont complètement conquise. Il se dégage une ambiance chaude et particulière qui rend l’histoire très intéressante. Finalement, il y a assez peu de textes mais les dessins se suffisent à eux-mêmes et nous permettent de nous transporter encore davantage dans l’Indochine de l’époque.

 

C’est avant tout une bande dessinée sur l’entrée dans l’âge adulte et la perte de l’innocence. Marguerite fait face à des problématiques familiales fortes qui vont l’amener à se rapprocher d’un homme riche qui va croiser sa route. Avec lui, c’est aussi la découverte de son corps et de sa sexualité, qui vont soudainement la faire entrer dans l’âge adulte. Leur relation est sensuelle, charnelle, tout en se sachant forcément éphémère. J’y ai trouvé une certaine beauté, et évidemment une électricité toute particulière.

Je suis ravie d’avoir découvert L’amant à travers cette BD et je pense que je lirai peut-être le roman un jour. Encore une fois, je remercie les dessinateurs de faire vivre des oeuvres par la bande dessinée, afin de les rendre encore plus accessibles et surtout de leur donner une seconde vie. Je ne savais rien de ce texte mais j’ai été charmée par son adaptation et les sujets dont il traite.

Pour résumer …

Je n’ai pas lu le roman de Duras mais j’ai été charmée par cette adaptation BD, que ce soit par les dessins et les couleurs somptueuses mais aussi son traitement du sujet de l’entrée dans l’âge adulte et de la découverte de la sexualité.

Ma note : ★★★★★☆
(16/20)

Une réflexion sur “L’amant • Kan Takahama

  1. J’aime beaucoup le film, contrairement au roman.
    La BD me plaît, mais je n’aime pas du tout les regards des personnages.
    Contente que cette histoire touche !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.