Anaïs Nin : Sur la mer des mensonges • Léonie Bischoff

Cette BD a fait beaucoup parler d’elle à sa sortie, et si j’entendais souvent parler d’Anaïs Nin, je n’avais encore jamais vraiment lu sur sa vie ou sur ses écrits. Elle a d’ailleurs reçu le Prix du Public lors du Festival de la BD d’Angoulême en 2021.

Résumé …

Début des années 30. Anaïs Nin vit en banlieue parisienne et lutte contre l’angoisse de sa vie d’épouse de banquier. Plusieurs fois déracinée, elle a grandi entre 2 continents, 3 langues, et peine à trouver sa place dans une société qui relègue les femmes à des seconds rôles. Elle veut être écrivain, et s’est inventé, depuis l’enfance, une échappatoire : son journal. Il est sa drogue, son compagnon, son double, celui qui lui permet d’explorer la complexité de ses sentiments et de percevoir la sensualité qui couve en elle. C’est alors qu’elle rencontre Henry Miller, une révélation qui s’avère la 1re étape vers de grands bouleversements.

Mon avis …

Avant toute chose, cette BD est complètement déstabilisante. Elle ne ressemble à rien d’autre, que ce soit par ses dessins ou son histoire, et cela est sans aucun doute dû au fait qu’Anaïs Nin était une femme très particulière. Une artiste torturée, pleine de sensibilité qui a passé sa vie à se chercher. Dans cette BD biographique, Léonie Bischoff décrit tout ce qui faisait ses particularités. Que ce soit ses relations aux hommes, charnelles et passionnelles, mais aussi sa soif d’écriture et sa quête perpétuelle de perfection, espérant un jour devenir une autrice publiée.

J’ai sincèrement beaucoup aimé découvrir cette femme, et cela m’a donné envie de la lire, d’en apprendre plus à son sujet. Sa vie est vraiment hors du commun et sa liberté était encore plus choquante pour l’époque puisqu’elle est née en 1903. C’est notamment une femme qui a, l’une des premières, écrit des textes érotiques, et qui était très ouverte sur le sujet de la sexualité. Ce qui rend l’ouvrage incroyable, c’est surtout ses dessins. J’ai été très étonnée par la magie et la poésie qui s’en dégagent, que ce soit dans les couleurs mais aussi dans les traits. Il y a une atmosphère artistique et éclatante qui se dégage de chacune des pages et qui sublime encore plus la personnalité incroyable de cette femme.

En lisant cette bande dessinée, vous serez sans aucun doute chamboulés, parfois dérangés, souvent charmés. C’est presque une expérience qui requiert une grande ouverture d’esprit pour essayer de comprendre qui était vraiment Anaïs Nin, cette femme qui a passé sa vie à la recherche de l’épanouissement personnel et artistique, et qui a utilisé les hommes pour se construire en tant que femme. J’ai énormément aimé cette lecture, et j’espère avoir l’occasion de découvrir davantage Anaïs Nin dans de futures lectures.

Pour résumer …

Cette BD biographique nous fait découvrir la femme derrière l’écrivaine. Anaïs Nin est un personnage particulier, très libre pour son époque, et toujours en quête de perfection artistique. Les dessins sont incroyables, et en font un ouvrage extraordinaire, à lire absolument.

Ma note : ★★★★★★
(18/20)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.