Une toute petite minute • Laurence Peyrin

Cela fait déjà 6 ans que, année après année, Laurence Peyrin fait partie de ma vie de lectrice. Tous ses romans m’ont marquée, et j’avais très hâte de la retrouver avec son dernier titre, en espérant que le charme continuerait de fonctionner.

Résumé …

C’était une nuit de 1995, elle avait 17 ans et fêtait la nouvelle année. Que s’est-il passé dans cette salle de bains où elle s’était enfermée avec sa meilleure amie ? Vingt ans après, Madeline sort de prison. Personne n’a jamais su la vérité sur le drame de cette fameuse nuit. Elle a effectué sa peine jusqu’au dernier jour. Comment reprendre le cours de cette vie interrompue ? Parler à des gens qui ne savent pas de quoi on est coupable ? Renouer avec une petite soeur qu’on n’a pas vue devenir adulte ? Vivre et y trouver un sens ? Mad va chercher le bon chemin, pas après pas, dans les dunes des Hamptons, dans les jardins des belles maisons qui l’embauchent, dans les précieux gestes d’entraide. Et grâce à sa mère, au-delà de ses mystères, grâce aussi à Ezra, le cuisinier qui ressemble à un pirate, peut-être Madeline acceptera-t-elle un jour qu’on puisse l’aimer quand même…
.

Mon avis …

Elle l’a encore fait. Me renverser, me toucher, m’émouvoir, me transporter. Me faire vibrer d’émotions. Je ne sais pas quelle est sa magie mais elle opère sur moi, à chaque fois. J’ai retrouvé Laurence Peyrin comme elle m’avait transpercée dans Miss Cyclone. J’ai eu envie de serrer ce livre très fort contre mon cœur et ne pas le lâcher. Dès le départ, cette histoire m’a touchée en plein coeur et j’ai été emportée, comme lorsque je lis les meilleurs romans qui soient. Je suis partie à la rencontre de Madeline, sur deux époques qui représentent son entrée et sa sortie de prison. Quand elle y rentre, elle est une adolescente qui rêve d’avenir, d’aventure, d’amour. 20 ans plus tard, c’est une adulte qui n’a pas eu la vie qu’elle aurait dû avoir.

Passer deux décennies de sa vie en prison, cela signifie n’avoir pu quasiment rien vivre, rien expérimenter de ce que nous permet l’accès à l’âge adulte. Pour Mad, c’est comme si le temps s’était figé, l’avait fait vivre dans une bulle qui va complètement modifier sa perception de la réalité. Comment espérer sortir de prison 20 ans plus tard et reprendre une vie normale ? Laurence Peyrin évoque ces problématiques avec une justesse épatante, elle provoque aussi de nombreuses réflexions chez le lecteur qui me marqueront personnellement pour très longtemps. On oublie trop souvent ce qu’est réellement l’incarcération et ce qu’elle implique en termes de réinsertion et de vie, notamment chez les femmes. En alternance de chapitres, nous allons vivre avec Mad sa vie derrière les barreaux, elle qui n’a jamais voulu contester sa peine ni demander à ce qu’elle soit allégée.

Ce qui plane sur ce roman, c’est le crime qui est reproché à Mad, et le fait que tout au long de la lecture, elle ne nous en dévoile quasiment rien. Elle se tait, accepte sa sentence, et essaie de vivre avec cette amitié disparue à jamais. Avec sa culpabilité et cette vision d’elle-même qu’elle peine à accepter. Se réouvrir aux autres, essayer de comprendre qui elle souhaite devenir, s’accorder le droit d’être heureuse, expérimenter, vivre tout simplement : voilà les nouveaux défis qui l’attendent, 20 ans plus tard. Ce qui est le plus bouleversant, c’est d’abord le regard porté par Laurence Peyrin sur ces femmes incarcérées. On en oublie leurs crimes pour ne plus voir que les êtres humains, faillibles, brisés. Et puis, il y a ces personnages qui vont croiser la route de Mad. Certains sont d’une tendresse et d’une bonté merveilleuses, et ils laissent une empreinte particulière dans cette histoire.

L’autrice est d’un talent fou, elle réussit à nous embarquer comme si l’on regardait un film. On ne se rend même plus compte que l’on lit, on a juste l’impression de vivre chaque page. Ce titre est pour moi l’un des meilleurs romans de Laurence Peyrin. Il a en lui une humanité, un rythme, un sens de l’intrigue et une beauté que je garderai longtemps en moi. Je l’ai terminé en larmes, avec la douce et précieuse sensation que ce livre s’est fait une place dans mon coeur.

Pour résumer …

Je n’avais pas lu un livre si humain et prenant depuis longtemps. Il m’a retourné le coeur, m’a captivée comme rarement, et je l’ai refermé en pleurant. Laurence Peyrin est une magicienne, elle me fait vivre ses mots comme personne, et ce roman restera dans mon coeur pour toujours.

Ma note : ★★★★★★
(20/20)

Une réflexion sur “Une toute petite minute • Laurence Peyrin

  1. J’avais tellement aimé lire cette personne avec « Miss Cyclone » énorme coup de cœur pour moi… Je suis donc impatiente et vais de ce pas le glisser dans mes prochaines lectures ! Merci pour ce bel avis et belle journée à toi ☼

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.