Blanc autour • Wilfrid Lupano et Stéphane Fert

Cette parution BD de la rentrée de janvier 2021 m’a intéressée plusieurs semaines avant sa sortie en raison du sujet, qui me passionne, et également de ses auteurs que j’adore. Merci à Dargaud pour cet envoi.

Résumé …

1832, Canterbury. Dans cette petite ville du Connecticut, l’institutrice Prudence Crandall s’occupe d’une école pour filles. Un jour, elle accueille dans sa classe une jeune noire, Sarah. La population blanche locale voit immédiatement cette « exception » comme une menace. Même si l’esclavage n’est plus pratiqué dans la plupart des États du Nord, l’Amérique blanche reste hantée par le spectre de Nat Turner : un an plus tôt, en Virginie, cet esclave noir qui savait lire et écrire a pris la tête d’une révolte sanglante. Pour les habitants de Canterbury, instruction rime désormais avec insurrection. Ils menacent de retirer leurs filles de l’école si la jeune Sarah reste admise. Prudence Crandall les prend au mot et l’école devient la première école pour jeunes filles noires des États-Unis, trente ans avant l’abolition de l’esclavage.

Mon avis …

Attention : cette BD est une pépite ! Il faut dire qu’avant même de la commencer, je l’aimais déjà. Les dessins de Stéphane Fert sont tout d’abord des merveilles absolues. Les couleurs, les traits, l’atmosphère qui s’en dégagent. Ils apportent vraiment une touche très particulière à cette histoire, et c’est tout simplement magique quand le texte et les illustrations se complètent si bien, à tel point qu’on n’imaginerait plus l’un sans l’autre. Il faut ensuite comprendre que cette BD s’inspire de faits réels en racontant un évènement dont je n’avais jamais entendu parler, directement à la suite de l’affaire Nat Turner que j’ai envie d’approfondir depuis longtemps (je possède d’ailleurs ses Confessions dans ma bibliothèque).

A cette époque, l’esclavage n’avait pas encore été aboli et lorsqu’une institutrice décide d’ouvrir les portes de son école à une jeune fille noire, c’est un scandale partout en ville. Elle va alors décider d’aller plus loin et de n’enseigner qu’aux jeunes filles de couleur, elles qui n’arrivent pas à trouver de lieu où accéder à un enseignement. Cette démarche va être dénoncée, contestée, et c’est alors à un véritable combat que va se livrer cette femme pour défendre ses convictions et l’éducation de tous.

Je suis toujours atterrée de lire ces histoires qui nous replongent dans un passé pas si lointain et encore plus de constater que les oppositions sonnent encore tellement d’actualité. Le rejet de l’autre, de celui qui ne nous ressemble pas, le repli sur soi et le racisme sont loin d’avoir disparus, et il me semble vraiment très important de continuer à représenter cette Histoire et ces personnes qui se sont battues pour faire une différence, pour essayer de changer les choses à leur échelle. Cette BD est un très gros coup de coeur pour moi. J’ai adoré les dessins et l’histoire tout autant. Elle m’a révoltée, inspirée et vraiment touchée alors ne passez pas à côté.

Pour résumer …

Une BD historique qui rassemble tout ce que j’aime : des dessins sublimes et une histoire relatant un épisode méconnu en plein coeur de l’Amérique esclavagiste. Une merveille !

Ma note : ★★★★★★
(20/20)

5 réflexions sur “Blanc autour • Wilfrid Lupano et Stéphane Fert

  1. bonjour . j’espère que vous vous portez super bien comme moi. je viens de m’abonner à votre site et faut dire que le résumé de la BD BLANC AUTOUR , m’a tout simplement scotché . merci et bonne continuation.

  2. Carrément 20/20 ! Il faut dire qu’avec Lupano on prend rarement un risque. Je l’ai achetée hier, Elle est à côté de moi en ce moment même. Je fais durer le plaisir mais je ne vais pas tenir longtemps 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.